Le Maroc suspend le laissez-passer consulaire permettant son expulsion

Le Maroc a suspendu hier soir, essentiellement pour des raisons de politique intérieure, le laissez-passer consulaire permettant son expulsion. 

Conséquences : s’il est arrêté, Iquioussen ne peut plus être expulsé pour le moment, même si selon plusieurs sources policières françaises, les discussions se poursuivent entre la France et le Maroc. Le laissez-passer consulaire, sésame indispensable pour expulser un étranger en situation irrégulière, a été délivré le 1er août 2022. Il a une validité de 60 jours